Pharafina

Pharafina: Parce que l'Afrique compte. Because Africa matters

ads

A+ A A-

Lutte contre le paludisme - Bientôt une usine de production de biolarvicide Spécial

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans le cadre de la lutte contre le paludisme, une réunion du groupe de travail tripartite de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (Cedeao), Cuba et Venezuela s'est tenue du 27 au 28 novembre à Abidjan.

Les experts de ces trois parties se sont retrouvés en vue de réfléchir sur l'état d'avancement de l'étude de faisabilité régionale pour la construction d'usines de production de biolarvicides pour lutter contre le paludisme. Cette étude, condition sine qua non d'accès au financement, permettra de déterminer la structure la plus adéquate à gérer ces usines. Il s'agit notamment d'une structure publique, privée ou d'un partenariat public-privé.

Il importe de rappeler que suite à la décision de la 66ème session du conseil des ministres de la Cedeao, il a été décidé de la mise en oeuvre d'un programme d'élimination du paludisme dans la région d'ici 2015.

Dans cet accord, le Cuba devra fournir la technologie pour la production et l'application des biolarvicides pour le contrôle des vecteurs. L'appui financier pour la construction des usines en Côte d'Ivoire, au Ghana et au Nigeria revient au Venezuela. Quant à la Cedeao, elle devra apporter le plaidoyer et l'engagement politique nécessaires pour réussir cette élimination dans la zone Cedeao.

Cette campagne d'élimination du paludisme dans l'espace Cedeao repose sur une approche intégrée et multisectorielle. À savoir la réalisation de l'étude de faisabilité pour la construction des trois usines de biolarvicides, l'établissement d'un fonds de la Cedeao pour les produits stratégiques de santé y compris les biolarvicides, l'évaluation de l'impact socio-économique du paludisme dans la zone Cedeao, le développement d'un module paludisme dans le modèle T21 du programme de développement communautaire, l'élaboration d'un plan stratégique de communication et le développement d'une stratégie de mobilisation des ressources pour le financement adéquat afin de soutenir la campagne.

C'est donc pour assurer la mise en oeuvre effective de cet accord tripartite qu'un groupe de travail technique a été mis en place lors de la deuxième mission technique de haut niveau à Cuba et au Venezuela en avril 2012.

Au terme de cette rencontre, Dr. Mariane Ngoulla, conseiller santé au cabinet du président de la commission de la Cedeao, s'est dit satisfaite. Car, «les résultats préliminaires montrent que ce projet de construction d'usines est réalisable tant techniquement, au niveau de l'environnement qu'au niveau financier. Car tout le monde a compris qu'il faut aller de l'avant dans le cadre de l'élimination du paludisme ».

FG_AUTHORS: FAMARIA OUATTARA

Read more

Connectez-vous pour commenter

ads

Suggestion de lecture

ads

Real-time visitors monitor and live stats

Pharafina goes Mobile

Pharafina - 2012